PASSER'ILS

1/8
Entre pas et elle, ville passerelle
 

La ville détient un aspect chaotique, pourtant, lorsque l’on prête attention à cette dimension urbaine et sonore, cela peut dévoiler une poétique incongrue.

En parcourant la ville nos cinq sens sont sollicités et composent des espaces qui sont autant le fruit de nos habitudes personnelles que d’un héritage culturel collectif. Nos sensations peuvent cependant se brouiller devant l’enchevêtrement incompréhensible de formes et de passages incertains. Je me suis intéressée à une certaine dimension de la ville.

La ville, comme une boîte à musique, ou chaque habitant devient un son, un instrument.

Les corps deviennent danseurs, quand les sons deviennent musique…

Prélever des bribes de conversations pour préserver la richesse d’une ambiance urbaine en utilisant ces sons buccaux comme rythmique de composition. Ce que l’on croit être le quotidien devient une histoire unique. Posture de l’étranger anonyme, j’écoute…

 

Généralement la société semble persuadée que les différences qui existent entre les habitants d’une même ville constituent davantage une menace qu’une richesse. C’est pourquoi j’ai souhaité dans ce travail faire «  un art de l’exposition de soi », pour permettre à chacun de rencontrer l’autre. Ici les habitants des villes, se voient effectuer un travail artistique en commun, une chorégraphie urbaine, ensemble et dans le partage… et pourtant…

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle

© 2015 by Floriane Desseigne